• Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size
Joomfish System Plugin not enabled
Jeudi 29 Sep 2016
Objectif bikepacker


Faire quelque chose de grand!

Voil√† quelque temps que l'id√©e de voyager me trotte l'esprit. Je songe √† l'Australie depuis maintenant quelques ann√©es. Cette immense √ģle, ce grand continent, regorge de tr√©sors. Nous avons tous vu des images d'Australie et constat√© la beaut√© de son paysage. Ces posters me dessinent un continent myst√©rieux, envo√Ľtant, et cette couleur ORANGE synonyme de soleil, plage, sable me fait r√™ver.

Les kangourous sont l'exemple typique que l'Australie est unique. Ce paradis renferme d√©serts, for√™ts tropicales, plages au sable blanc, des eaux turquoises pr√©servant la plus grande barri√®re de corail du monde. L'Australie bouge! Le surf, la plong√©e, les sports motoris√©s sur la mer, sur le sable etc...  Mais c'est aussi une impressionnante r√©serve naturelle √† elle-m√™me, unique au monde, regorgeant d'esp√®ces animales que l'on ne trouve nulle part ailleurs. Alors c'est tout ceci qui m'a fait choisir ce pays.


Un défi personnel

J'arrive √† un point de ma vie o√Ļ j'ai besoin de m'arr√™ter sur tout ce que j'ai accompli jusqu'ici.  Notre soci√©t√© exige des jeunes qu'ils soient professionnellement form√©s, socialement √©duqu√©s... En effet il n'y a pas de place pour les perdants! Du moins on n'en laisse pas.

C'est sur tout ceci que j'aimerais me retourner. J'ai passé comme tout le monde des examens dans tous les sens. A l'école, des centaines et centaines d'épreuves. J'ai voulu conduire un vélomoteur, une moto, une voiture et à chaque fois, comme pour tout le monde: des examens! On veut apprendre un métier? Il faut prouver ses compétences pour avoir une chance sur le marché du travail. Et un métier aujourd'hui ne suffit plus, il faut encore continuer des écoles supérieures pour s'assurer de trouver une place de travail afin d'atteindre un niveau de vie acceptable. Je croyait être épargné par les tests en école militaire, ben non encore pire des permis, des tests dans tous les sens.

Alors pourquoi pas un jour faire un break et aller voir plus loin si c'est pareil? Profiter d'apprendre l'anglais. Apprendre √† percevoir le monde d'une autre mani√®re. Essayer d'enlever les oeill√®res que cette soci√©t√© ma pos√©es. Me permettre un instant de cesser cette f√Ęcheuse habitude de mat√©rialiser les choses, de cesser de consid√©rer le mat√©riel, l'argent, le rang social comme des marques d√©pos√©s de bonheur. Se rendre compte que l'on peut vivre des moments magiques avec un v√©lo, une tente et un sac √† dos!

Vivre dans un autre pays c'est √©galement d√©couvrir une soci√©t√© diff√©rente. Rencontrer des gens, leurs habitudes, leur style de vie. Je suis impatient et excit√© √† l'id√©e de de conna√ģtre le mode de vie des Australiens, leur histoire et leur culture.

Ce grand projet est aussi un défi physique et psychique. Je cherche le moyen de m'évader. C'est la solitude dans l'épreuve physique qui m'attire. Parcourir des milliers de kilomètres dans des conditions extrêmes, limité en équipement et contraint à transporter le minimum de vivres. L'idée d'être face à une route interminable me tente. Avancer sans réfléchir, se vider l'esprit en pédalant. Découvrir au fur et à mesure des efforts des paysages époustouflants, voilà mes motivations.

Pourquoi seul? Parce que je n'ai trouvé personne pour partager ce projet et parce que ce défi est avant tout personnel. Si quelqu'un croise ma route et veut m'accompagner il est le bienvenu...

En r√©alisant un projet de cette ampleur j'esp√®re apprendre √† me connaitre d'avantage. Me permettre de trouver mes limites. Cette aventure me fera m√Ľrir et me permettra de revenir plus fort encore.


Pourquoi le vélo?

Il était pour moi important d'ajouter un petit aspect écologique à l'aventure. En effet il aurait été plus facile d'effectuer le tour d'Australie en 4x4. Notre terre meurt de notre sur-consommation, alors je profite du projet pour faire passer le message. Le vélo permet également de se déplacer relativement rapidement en comparaison avec la marche. Il est possible d'emporter plus de matériel que dans un simple sac à dos.

Je ne suis actuellement pas un cycliste d'expérience mais je me laisse les six premiers mois d'entrainement avant d'entamer le grand périple.

 


Partager cette aventure

Un des objectifs primordial du projet est de partager cette aventure. Ce site en est le principal outil. Il présente le projet dans son intégralité. Afin de suivre mon périple le journal de bord propose aux internautes des articles liés à la carte. Il permet notamment de cartographier mon aventure afin de présenter les points clés de l'Australie. Les choses à ne pas manquer.

Donner peut-être des idées aux jeunes de voyager!